Couple et sexualité

    Une vie sexuelle en couple peut durer longtemps, 20, 30, 40 ans et parfois plus.


    Il est bien évident qu’au cours du temps, cette sexualité va évoluer, se transformer. Les premiers mois, les premières années sont bien souvent marqués par une sexualité intense et fréquente. C’est la belle saison de la passion. Puis le temps passe, le couple s’installe, les enfants arrivent et cette intensité faiblit. La chute est parfois brutale mais d’autres fois elle se fait insensiblement et ce n’est qu’au bout de nombreuses années que l’on prend conscience du changement.


    Mais ne nous y trompons pas, ce n’est pas l’amour qui diminue mais la fréquence sexuelle. L’on devient plus simple dans son expression, l’on joue moins, l’on fait moins de choses, comme je l’entends souvent.  L’on s’habitue à l’autre et en même temps, bien souvent, l’on s’aime davantage. 


    D’autres sentiments apparaissent, se développent : moins de passion mais plus de tendresse, moins d’admiration mais plus d’estime.  Les couples s’adaptent plus ou moins bien à ces transformations. Parfois, c’est plus difficile pour l’un des membres du couple. Il ou elle va rester accroché à un modèle qui ne peut perdurer intact car nous changeons et va plus que l’autre ressentir de la frustration.  


    Parler va s’avérer indispensable. L’on sait par différentes études que les couples qui échangent sur leur sentiments, leur sexualité ont généralement moins de difficultés sexuelles et conjugales que ceux qui n’en disent jamais rien.

 

                                                                                                                                               Patricia Faure © 

L'éjaculation précoce ou rapide

      Un problème pour Monsieur et Madame.


     En effet, il ne maîtrise pas son excitation et ressent donc moins de plaisir au moment de l'orgasme et sa partenaire, elle, n'a pas le temps d'y arriver parce que le temps de pénétration est trop court (entre quelques secondes et 2 à 3 minutes). 

 

     Monsieur va ressentir de la honte, de la tristesse à ne pas pouvoir satisfaire sa compagne et elle va se sentir moins désirée.

 

     Il est possible, bien heureusement, d'apprendre à décider du moment de l'éjaculation et ainsi retrouver une sexualité partagée dans l'harmonie.

Patricia Faure ©